Les Ainés

Extrait des Ecrits Spirituels d’Angremius Selefor, Grand Scribe de la Bibliothèque Ronde de Seth

« Parmi les premiers fils du Protecteur et de Ma sur le Monde, il en fût certains qui dépassaient leurs frères et sœurs en assiduité, en habileté et en sagesse. Ceux-là finirent par être appelés les Aînés et se distinguèrent dans l’Histoire des Hommes.

Les plus grands d’entre eux surent reprendre les enseignements des Elhims et de leur Père pour en tirer d’autres discours et enseignements. Au fil des générations, ces Aînés devinrent dans l’esprit des hommes des saints, des prophètes, des protecteurs, des guides. Certains furent priés et adorés.
Ainsi, l’Aîné Orthais comprit plus particulièrement les enseignements du Protecteur et du Compagnon. Il enseigna les premières lois du commerce, du marchandage et des règles monétaires. Il apporta également les règles économiques apportant richesses et prospérité.
L’Aîné Calaën, en écoutant le Protecteur et le Guerrier, comprit le premier les règles de la Chevalerie. Appelé le Maître Chevalier, il enseigna la vaillance et l’honneur. La discipline, l’équité et la protection des faibles furent ses principales prérogatives.
L’Ainée Némé comprit la première les enseignements de l’Erudit et de l’Amoureuse. Elle comprit les bénéfices du bien-être, de la pitié et de la bienveillance. Les soins et le confort furent ses principaux enseignements.
L’Ainée Jolena écouta les enseignements de l’Erudit et de l’Esprit. Elle découvrit les Arcanes du Temps, et les secrets de la Divination. Sa connaissance de la trame cosmique conçu par le Premier Né la conduisit sur les chemins de la Sagesse Primordiale. Elle livra aux hommes, ses frères, ses visions et prédictions.
L’Ainé Lianer s’éprit de liberté et de désir de découverte. En écoutant notamment l’Erudit et la Virtuose, il rêva aux contrées du monde et aux régions inexplorées. Il conçut les premiers principes de navigation et proposa à toutes les races les règles de l’hospitalité, afin que chacun puisse trouver un abri sur sa route. Il les invita sur les chemins du monde, en signe de liberté, pour contempler le joyau du Premier Né. Premier messager, il devint le patron de tous les émissaires.
L’Ainé Perillias, quant à lui, en écoutant l’Amoureuse et le Guerrier, créa les activités physiques ludiques et sportives. Il fit l’éloge des exploits physiques et de la compétition pacifique. Il créa de nombreuses épreuves comme l’acrobatie, la lutte, le lancer de rocher, le tir à la corde, le lancer de javelot, la course sur piste, et bien d’autres encore. Des fêtes sportives sont organisées par certaines cités du monde pour célébrer Perilias.
L’Ainé Mateos, enfin, fut le premier Aîné à quitter la Cité d’Arwen. Il rencontra les Races anciennes et fut le premier Homme à écouter les enseignements de la Déesse Ma. Il apprit d’elle que l’Homme pouvait vivre également en harmonie avec le Monde, tout comme les Races Anciennes. Elle lui apprit le secret des plantes, de la chasse noble, du pistage et de la survie. Il retransmit ces enseignements à ses frères, bien que beaucoup d’entre eux lui préféraient ceux du Compagnon. »

Related Articles